INCROYABLE HORACE

Couv Horace.jpg

Horace Bertholet a tout pour être heureux : marié depuis 18 ans avec la présentatrice vedette du 20 heures de TV1, il habite un très bel appartement à Paris, possède une résidence secondaire au Cap Ferret et passe ses vacances à l’Ile Maurice ou à Courchevel… Mais il étouffe ! Ce professeur d’histoire-géo est fatigué de vivre dans l’ombre de cette working girl de l’info, ambitieuse et conquérante. Il ne reconnaît plus la femme qu’il a aimée, la jeune journaliste qui s’est laissée corrompre par le pouvoir et la notoriété. Il ne se sent plus à sa place dans ces soirées où le gratin politico-médiatique s’adonne aux délices de l’entre-soi. Horace bouillonne. Son naturel calme et mesuré se disloque à grande vitesse et son comportement devient de plus en plus imprévisible. Au point de commettre, sur la route des vacances, un acte qui va bouleverser le cours de son

existence. Pour Horace, rien ne sera plus jamais comme avant. 

Un roman, plein d’humour et de tendresse, dont le héros désabusé et touchant renvoie aux questions que chacun se pose sur le sens de sa vie et les désirs profonds qui nous animent.

« Cécile était en colère mais par-dessus tout, désarçonnée. Elle comprenait de moins en moins ce qui se passait dans la tête de son mari. Depuis plusieurs semaines déjà, son comportement avait changé. Il semblait souvent ailleurs mais pouvait aussi réagir étrangement à son environnement, d’une manière qui ne lui ressemblait pas. En diverses occasions, il s’était montré cinglant avec Camille et Valentin, et elle-même avait dû essuyer quelques sarcasmes inhabituels de sa part. Elle se demanda s’il faisait une dépression, avant de se raviser. Un dépressif ne se mettait pas à haranguer une salle de théâtre ni n’achetait de chien jaune. Après un moment de silence, elle voulut en avoir le

cœur net :

- J’aimerais comprendre, Horace, pourquoi tu as pris un chien sans m’en parler avant ?

Il aurait aimé aussi, et trouva dérisoire la seule réponse qui lui vint à l’esprit :

- Je ne sais pas. C’est bizarre… Je l’ai fait sans l’avoir décidé.

Devant pareille argumentation, Cécile replongea illico dans son abîme de réflexion, au risque de s’y noyer. »

« Une lecture de rentrée délicieusement contée, pleine d'humour et de tendresse, qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page » Maxi

« Tous les travers d’une société sont parfaitement croqués et il ne manque rien au tableau » l’Est républicain

« Un coup de cœur comme j’en ai rarement eu » blog Plume de soie

  • Facebook
  • Twitter